La nouvelle est tombée, je n’y couperai pas, impossible de faire machine arrière : je déménage à Paris. Paris, la plus belle ville du monde, Paris la capitale de la mode, Paris la ville de l’amour. Ça fait beaucoup de choses pour une seule ville non ?

Enfin ce qu’on oublie de nous dire c’est que Paris, c’est aussi les parisiens… Alors comme j’aime bien me préparer psychologiquement à ce qui m’attends, j’ai voulu en savoir plus sur ceux que je vais être amenée à côtoyer tous les jours. Et quand on cherche une info, on fait quoi ? Bah on consulte Google.

Les Parisiens

Alors voilà ce que donne la recherche sur Google :

Recherche Google sur les parisiens

Les parisiens sont « détestables », « arrogants » et « pires que vous ne le croyez ». AU SECOUUUUUURS !!! Sauvez-moi, s’il vous plaît…

Après avoir pleuré toutes les larmes de mon corps et avoir même envisagé – furtivement – de retourner vivre chez mes parents, je me suis ressaisie et je me suis dit qu’il ne fallait pas rester sur une mauvaise impression. J’ai donc continué mes recherches en me disant que j’aurai peut-être plus de chances avec les parisiennes.

Les parisiennes

Alors voilà ce ce que donne la recherche sur Google avec les parisiennes :

Recherche Google sur les parisiennesJe ne m’attarde pas sur « les parisiennes sont les plus belles femmes du monde », ça parait évident. D’autant plus que j’en deviens une – et oui la parisienne a oublié d’être modeste aussi, cf. le 2è résultat. Mais ce qui est plus surprenant, c’est le premier résultat proposé par Google : « les parisiennes sont inexplicables ». Mystère, mystère… En poursuivant mes recherches, j’ai compris qu’il s’agissait en fait d’un extrait d’une œuvre de Balzac :

« Les Parisiennes sont inexplicables. Quand elles sont aimées à la folie, elles veulent être aimées raisonnablement ; et quand on les aime raisonnablement, elles vous reprochent de ne pas savoir aimer. » Honoré de Balzac – La Fausse Maîtresse (1842)

Les robots de Google seraient-ils sensibles aux belles phrases et à la poésie des fameux mots-clé ? Après tout, peut-être que oui…

La vie PARISIENNE

Toujours sur ma lancée pour en savoir plus sur ce qui m’attends à Paris, je cherche alors « vie parisienne ».

Recherche Google sur la vie parisienne

La vie parisienne est féconde en sujets poétiques et merveilleux. Le merveilleux nous enveloppe et nous abreuve comme l’atmosphère mais nous ne le voyons pas.»BAUDELAIRE, Curiosités esthétiques (1868)

Dans ses « Curiosités esthétiques », qui sont en réalité des critiques d’art, Beaudelaire parle longuement d’un écrivain qui incarne pour lui  « la beauté moderne » (je vous rassure, j’ai bientôt fini mon explication de texte). Et cet écrivain , c’est…c’est…

« Car les héros de l’Iliade ne vont qu’à votre cheville, ô Vautrin, ô Rastignac,ô Birotteau — et vous, ô Honoré de Balzac, vous le plus héroïque, le plus singulier, le plus romantique et le plus poétique parmi tous les personnages que vous avez tirés de votre sein !»

Et oui, c’est Balzac. Encore lui. CQFD.

Vous êtes encore là ? Désolée, c’est vrai que je me suis un peu égarée, je n’avais pas prévu de parler de Balzac. Mais tout ça c’est de la faute de Google, je n’y suis pour rien !

Alors pour conclure sur les parisiens – parce que c’était quand même ça le sujet – je ne sais pas s’ils sont beaux, arrogants ou détestables, mais ce qui est certain, c’est qu’ils ne laissent pas indifférent. Moi ça me plait ! Et ce n’est pas Google ni Balzac qui me contrediront…

Laisser un commentaire